Lundi à Vendredi
8h30 à 19h00

elements-pub-formations

Coworking le mieux noté des Hauts de France

Du Lundi au Vendredi De 8h30 à 19h00

elements-pub-formations

Coworking le mieux noté des Hauts de France

Lundi à Vendredi - 8h30 à 19h00

Coworking le mieux noté des Hauts de France

Le télétravail : une vision controversée

Télétravail, sujet controversé

Obligatoire mais pas pour tout le monde, facultatif mais vivement conseillé, avantageux ou contraignant, nous allons bien parler d’un mot très à la mode en ce moment : le télétravail.

L’origine du télétravail

Remontons à ces débuts.

 

Officiellement, le mot télétravail nous vient directement de l’anglais « télécommuting », utilisé pour la première fois en 1972 par Jack Nilles, lorsqu’il travaillait à distance pour la NASA. Il disait qu’il faisait du « télétravail », et l’expression est née.

L’origine de de ce mode de travail remonterait donc à 1972. Cette façon de travailler a longtemps été controversée. En effet, bien que plutôt apprécié et bien perçu aujourd’hui, il peut être risque d’isolement, baisse de motivation, et si l’on ne prend pas de bonnes habitudes, le fil entre vie professionnelle et vie personelle peut vite se casser.

Les chiffres clés du télétravail

Avant de passer aux pièges à éviter pour adopter les meilleures habitudes de télétravail possibles. Voici les chiffres clés du télétravail (1) (2) :

• 31% des salariés pratiquent le télétravail, depuis chez eux
• 3,6j/semaine de télétravail en France
• Une note de 7,2/10 de satisfaction au télétravail
• 72% des salariés se déclarent moins fatigués en télétravail
• 54% des salariés se déclarent plus créatifs et efficaces chez eux
• 60% des 18-24 ans se sentent MOINS efficaces en télétravail
• 39% des télétravailleurs éprouvent des difficultés à échanger
• 1/6 des salariés ont un bureau dédié à leur activité pro
• 35 min de temps économisé dans les transports

Les habitudes à adopter

Certains comportements peuvent être adoptés pour éviter de tomber dans le piège du télétravail à domicile.

 

La première menace est de se déconcentrer et se laisser distraire par notre environnement. En premier lieu : le téléphone portable. Constamment à porter de main, il est tentant de laisser glisser son doigt pour le déverrouiller et regarder la dernière vidéo tendance ou le contenu de ses influenceurs préférés. Et sans s’en rendre compte, voilà qu’une heure est déjà passée.

 

Il est également important de s’imposer un rythme quant aux pauses déjeuner et pauses café. Elles ne doivent pas être plus longues à la maison qu’au travail.

Pour un télétravail de qualité, il faut savoir devenir un as de la communication à distance !

Savoir parler à différentes personnes en même temps, jongler entre différents moyens de communication et échanger au bon moment.

 

Le travail à distance implique de ne pas recevoir de réponses immédiates dans certaines situations. Il faut alors savoir être le plus clair possible lorsque l’on explique les détails d’un projet, par exemple.

Un message incomplet peut potentiellement impliquer des va-et-vient entre des mails, et ainsi retarder l’avancée du projet.

Une nouvelle organisation

Vous l’aurez compris, le télétravail, c’est revoir complètement l’organisation de ses méthodes de travail, ses méthodes de communication entre collègues. On parle même « d’obésité digitale ». C’est pourquoi certains logiciels existent pour faciliter l’organisation des projets. Par exemple, pour des questions de types rapides, Slack, Skype ou Teams sont à privilégier. Zoom et Meet seront à mettre en avant pour des réunions afin de mettre en avant des regards et des sourires et instaurer la confiance.

Et en ce qui concerne la gestion de projet, rien ne vaut Trello, Monday, ou encore Notion.

Un refus de la part des employeurs ?

Ces nouvelles méthodes de travail peuvent faire peur aux employeurs, ce qui peut expliquer leur refus d’accepter le télétravail. Réunir tout le monde au même endroit, cela se fait depuis toujours. De plus, rentabiliser l’investissement mis dans les bureaux est un argument à ne pas négliger.

 

Ainsi, dire oui au 100% télétravail reste compliqué pour certaines entreprises. Qui plus est, pour beaucoup, la culture de l’entreprise est très importante. Sans cette proximité, certains peuvent avoir du mal à maintenir le lien entre tous les employés. Il peut être bon de se réunir autour d’une même table afin de parler et d’échanger sur les projets futurs ou en cours.

 

C’est d’ailleurs pourquoi les espaces de coworking sont une bonne alternative au télétravail.

• Plus besoin de louer en permance des bureaux trop grands : louez quand c’est nécessaire

• Lieu propice à la rencontre, la créativité et l’innovation des collaborateurs
• Cadre de travail confortable, professionnel et adapté

 

Il est possible de trouver tout ce dont vous aurez besoin pour travailler des conditions idéales. Ordinateurs, nombreuses prises, Wi-Fi haut-débit, tableau velleda, écran, post-it… Et bien plus encore.

 

Dans ces espaces, il est également possible de créer une réelle synergie : 

• Échanger autour d’une table
• Étendre son réseau professionnel
• Rencontrer de potentiels nouveaux collaborateurs
• Trouver de nouveaux clients

Ces derniers sont d’ailleurs propices au bien-être des travailleurs.

Le télétravail entre amis, conseillé ou à éviter ?

Pour casser la barrière de la solitude, la plupart des salariés ont recourt au télétravail, accompagnés de leurs amis. Beaucoup préfèrent être entourés plutôt qu’être seul.

Ce besoin s’est développé, dû au premier confinement, réelle épreuve à surmonter pour certains, qui a bousculé notre approche du travail.

 

Certaines personnes aiment être stimulées par le travail en groupe. Motivées et challengées par leur entourage, il n’y a alors plus lieu à la procrastination.

Que ce soit pour des travaux individuels ou non, la dynamique de groupe permet une productivité certaine. En effet, sous le regard d’autrui, on aura tendance à plus se motiver.

 

Les cultures d’entreprise se mélangent aussi, ce qui peut être très intéressant. Les relations entre collègues, les façons de travailler, les horaires…

S’immerger dans le monde du travail d’autrui nous permet d’appréhender de nouvelles méthodes de travail, et de les adopter.

 

Nouveaux logiciels, nouvelles façons de faire, adaptabilités, lois controversées… Que vous préfèreriez le télétravail seul ou en groupe, des solutions existent : les espaces de coworking, dotés d’espaces ouverts et fermés, répondent à vos besoins professionnels.

 

Au Clockwork, des bureaux adaptés, un café Méo et le sourire de l’équipe vont feront sentir comme à la maison !

Sources :
(1) https://passionteletravail.fr/origine-du-mot-teletravail-definition/
https://passionteletravail.fr/competences-techniques-teletravail/
https://passionteletravail.fr/entreprises-100-teletravail-refus/
https://jai-un-pote-dans-la.com/teletravail-attention-aux-distractions-conseils/
https://www.lemonde.fr/emploi/article/2021/04/26/l-argot-de-bureau-le-phygital-fusionne-teletravail-et-presentiel_6078056_1698637.html
https://www.welcometothejungle.com/fr/articles/teletravail-amis-coworking-confinement
https://changethework.com/limites-teletravail-monde-dapres/
https://humanandwork.com/2021/07/06/comment-le-teletravail-a-change-les-regles-de-la-communication-en-entreprise/
(2) https://www.oberlo.fr/blog/travail-a-distance
https://start.lesechos.fr/societe/culture-tendances/teletravail-entre-amis-comment-les-jeunes-remplacent-leurs-collegues-pour-eviter-lisolement-1284825

La progression fulgurante des espaces de coworking

Les espaces de coworking, encore un concept à la mode venu tout droit des Etats-Unis ? Et bien pas tant que ça ! En réalité, même si le terme « coworking » fut inventé en 1999 par un game designer américain appelé Bernie De Koven, les espaces de coworking, eux, trouvent leurs traces dans le sillage allemand. En effet, on considère le C-Base de Berlin comme le premier espace de coworking. Fondé en 1995 par des informaticiens, ce « harckerspace » était destiné au partage de connaissances sur les différents logiciels libres.

Lire la suite »
marque employeur avantage coworking

Le coworking, cet argument de marque employeur

Le fait d’intégrer les espaces de coworking dans le fonctionnement organisationnel de l’entreprise contribue grandement à l’image de cette dernière. En effet, la pratique du coworking influence de manière significative l’image extérieure de l’entreprise : une image jeune, dynamique, dans l’ère du temps et qui sait s’adapter à un écosystème mouvant.

Pour illustrer cela, je vais prendre l’exemple de la banque Crédit du Nord, qui a inauguré en janvier 2019 un coworking au sein de son agence centrale à Lille. La banque, un secteur plutôt rigide et froid, tant dans ses codes que dans ses structures, cherche justement à s’émanciper de cette vision négative et peu humaine. Pour ce faire, le Crédit du Nord a trouvé une solution ; celle de créer un espace de coworking interne à l’agence pour modifier les usages, l’ambiance du lieu et l’image de l’entreprise.

Lire la suite »