Rechercher
  • Théo Picques

Le coworking, cet argument de marque employeur



Le fait d’intégrer les espaces de coworking dans le fonctionnement organisationnel de l’entreprise contribue grandement à l’image de cette dernière. En effet, la pratique du coworking influence de manière significative l’image extérieure de l’entreprise : une image jeune, dynamique, dans l’ère du temps et qui sait s’adapter à un écosystème mouvant.

Pour illustrer cela, je vais prendre l’exemple de la banque Crédit du Nord, qui a inauguré en janvier 2019 un coworking au sein de son agence centrale à Lille. La banque, un secteur plutôt rigide et froid, tant dans ses codes que dans ses structures, cherche justement à s’émanciper de cette vision négative et peu humaine. Pour ce faire, le Crédit du Nord a trouvé une solution ; celle de créer un espace de coworking interne à l’agence pour modifier les usages, l’ambiance du lieu et l’image de l’entreprise.

Photo de l’open space du Crédit du Nord (source : https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/quand-l-agence-bancaire-se-transforme-en-mode-coworking-810544.html)

Grâce à ce nouvel espace de travail partagé de 1300m2, l’objectif est de plaire aux clients et aux prospects en diffusant une image « sexy » et moderne. Ainsi, il n’y a plus de bureaux attitrés, mais des grandes tables à partager, un long comptoir appelé « Le Kiosque », des « box » cosy avec canapé et écran de télé, un auditorium ouvert pour accueillir des événements et des conférences. L'agence fonctionne donc entièrement en mode « flex-office » (absence de bureau attitré sur le lieu de travail).


Mais outre l’image extérieure de l’entreprise, c’est aussi une question d’image interne, qu’on appelle la « marque employeur ». La marque employeur désigne « l’ensemble des problématiques d’image d’une marque à l’égard de la cible des employés ou salariés potentiels. »


L’objectif de la marque employeur c’est d’attirer et fidéliser les talents, grâce à une culture d’entreprise qui leur correspond. Avec les nouvelles aspirations des salariés et les nouveaux rapports au travail qui s’ancrent peu à peu, les entreprises doivent s’adapter et conduire le changement vers une organisation plus ouverte et plus moderne. Pour ce faire, les espaces de coworking apparaissent comme une aubaine puisqu’ils permettent à chaque structure d’améliorer leur culture d’entreprise en proposant de nouvelles possibilités aux collaborateurs : Le salarié libre Selon une étude internationale publiée par Steelcase, c’est en France que se trouve la plus forte proportion de salariés désengagés au travail : 54% dont 18% fortement désengagés. L’étude avait pour objectif de mettre en lien le niveau d’engagement des collaborateurs avec leur environnement de travail (organisation, aménagement de postes, équipements disponibles, degré d’autonomie dans le choix du lieu de travail et les horaires de travail).

Ainsi, pour améliorer la situation et proposer des alternatives aux salariés mécontents, la mise en place des “salariés libres” se veut être une bonne alternative. Un salarié libre, c’est principalement un salarié qui peut décider de ses horaires et de où il souhaite travailler, tout en étant munis d’équipements mobiles : téléphone portable, ordinateur portable, voiture de fonction, etc.. Avoir des espaces de coworking comme ports d’attache pour les salariés libres est donc primordial afin que ces derniers puissent être mobiles en disposant d’une multitude d’espaces de travail autour d’eux. Le télétravail Si ce nouveau mode de travail plait autant, c’est pour de multiples raisons telles que le gain de productivité, la diminution du stress, la réduction des temps de transport, etc.. (pour en savoir plus sur les bienfaits du télétravail, je vous invite à lire notre article sur les arguments pour convaincre son manager). Cependant, malgré tous ces bienfaits, le télétravail peut, aussi, être un facteur de risque du “burnout”, de baisse de la productivité, et du sentiment de solitude. Pour profiter des bienfaits sans tomber dans les travers du télétravail, les espaces de coworking apparaissent comme la solution idéale. En effet, les coworkings proposent une atmosphère propice au travail, souvent conviviale, et permettent d’être entouré d’autres télétravailleurs, qu’ils soient salariés d’une entreprises, entrepreneurs ou indépendants. De plus, c’est une belle occasion d’enrichir le réseau professionnel des collaborateurs et d’y envoyer ces derniers comme des ambassadeurs ! L'intrapreneuriat


L'intrapreneuriat connaît un boom depuis quelques années. En 4 ans, les programmes d’intrapreneuriat ont été multipliés par quatre. Aujourd’hui, plus d’une cinquantaine d’entreprises en France ont mis en place des programmes de ce type (comme Total, La Poste, Crédit Agricole ou encore The Adecco Group). Pour les entreprises, c’est une manière d'impliquer et fidéliser les collaborateurs, de créer un “générateur de productivité”, et de donner à l’entreprise une image de modernité sur le modèle de la start-up. L’intrapreneuriat devient donc une demande grandissante qui remonte de plus en plus dans les directions des entreprises. Cela permet aux collaborateurs d’avoir une plus grande autonomie, de pouvoir porter des initiatives, de se sentir entrepreneur, de développer de nouvelles compétences, etc.. L’intrapreneuriat au sein de sa structure, c’est bien ! Mais l’intrapreneuriat dans un espace de coworking c’est encore mieux ! Travailler dans un espace de coworking pour un intrapreneur, c’est avoir un lieu de travail motivant et côtoyé par des startups innovantes ainsi que des profils très différents. Dans cette idée, le coworking est un générateur d’idées à profusion qui permet aux collaborateurs d’une entreprise d’élargir leur champ des possibles.



Photo de la partie "Bistrot" du Clockwork En somme, le profil du salarié tend donc à se rapprocher de plus en plus du profil du coworker : flexible, non contraint et non soumis à la compétition interne, travaille quand il veut et où il veut, peut échanger et faire des rencontres chaque jour.


Intégrer un espace de coworking dans l’organisation de l’entreprise apparaît alors comme une stratégie RH puissante puisque la culture d’entreprise centrée sur les espaces de travail partagé s’adapte et correspond aux aspirations des collaborateurs ; ces derniers cherchant plus d’autonomie et à être plus proche de chez eux. Les entreprises doivent ainsi s’adapter à cette dynamique pour ne pas perdre leurs talents.

Selon cette vision, les espaces de coworking sont les endroits parfaits pour les entreprises car ils contribuent à l’image de ces dernières ; une image engagée dans les nouveaux rapports au travail, dans l’humain et dans le bien-être de ses salariés. De plus, cela permet de facilement proposer aux collaborateurs de nouvelles possibilités afin de garder les talents : salariés libres, mise en place du télétravail, l'intrapreneuriat, etc..

© 2018 - 2020 by Clockwork, SASU au capital social de 20.000 €
- immatriculé au RCS de Lille métropole sous le numéro 833 283 724